histoire fimargeJosep Sarlé Guiu, Fondateur et Président

 

LA GESTION DE PORTEFEUILLES: POINT DE DÉPART 

Créée en mai 1988 dans la Principauté d’Andorre, FIMARGE s’inscrit dans un cadre particulier:

diari

    1. L’environnement international. D’une part, les pays anglo-saxons, le Japon, l’Australie, le Canada et d’autres pays disposent de marchés financiers très développés mais géographiquement éloignés. Il était nécessaire de les connaître et d’établir des partenariats pour y accéder. D’autre part, dans les pays limitrophes, la France et l’Espagne, la régulation du système financier était récente et les épargnants souhaitaient ouvrir leur spectre aux investissements en actions, obligations et fonds d’investissements tandis que les privatisations d’entreprises nationales se multipliaient dans différents pays européens.
    2. L’environnement andorran. Le fonctionnement était pré-constitutionnel, aucune législation ne régulait le secteur financier, lequel était limité aux banques du pays. La banque concentrait alors son activité sur la collecte de dépôts et l’octroi de prêts. Seule une partie des demandes explicites des investisseurs pouvait être satisfaite.

 

La possibilité d’aider les investisseurs souhaitant faire fructifier leur épargne en vue d’obtenir de meilleurs rendements dans cet environnement, m’a incité à créer FIMARGE. Au-delà d’une expérience bancaire, mes compétences proviennent de ma formation en commerce (ESADE) et en économie (Doctorat à Grenoble – UAB) ainsi que de mon expérience dans le domaine de la recherche (IESE) et de la gestion (CHA d’Andorre).

Notre activité était orientée, pendant les deux premières années, vers la gestion de portefeuilles mais l’approche, tournée vers les besoins de l’investisseur, nous permettait de mettre à leur disposition nos connaissances financières par rapport à d’autres aspects envisageables.

 

LA GESTION DU PATRIMOINE: DÉVELOPPEMENT COHÉRENT 

Le simple investissement en actifs financiers comportait, dès le début, deux éléments:

    • La connaissance «intime» du patrimoine personnel et familial des investisseurs, à laquelle s’ajoutait l’évaluation des besoins et des perspectives correspondantes
    • L’utilisation d’instruments d’investissement qui pouvaient également servir dans d’autres domaines de la planification patrimoniale

 

L’orientation proposée au client a mis en évidence la possibilité d’apporter de la valeur en l’aidant à la conservation et à l’amélioration de l’ensemble de son patrimoine.

Ainsi, dès 1990, nous avons mis en place cette activité, en commençant par la planification patrimoniale internationale. Les autres composantes propres à un multi-family office de gestion s’y sont ajoutées par la suite.

 

LES ÉVÉNEMENTS QUI ONT MARQUÉ UN PARCOURS 

FIMARGE a rapidement offert les meilleurs standards en matière de service aux investisseurs afin de devenir un établissement de référence en Andorre dans le domaine de la Gestion Patrimoniale.

Nous avons constamment conjugué nos efforts et notre parcours a été marqué par différents événements:

    1. De 1988 à 1995. Rôle primordial en Andorre, dans l’attribution d’actions lors d’émissions pendant la phase européenne de privatisations
    2. Audit strict des comptes dès le début, lorsque la régulation du secteur n’était pas encore en vigueur – FIMARGE était déjà auditée par des entreprises de renom telles que Price Waterhouse et KPMG, ce fut encore le cas par la suite –
    3. Début des années 90. Connaissances et projection des investissements sur les marchés internationaux, une approche alors inhabituelle au sein de notre secteur
    4. Crise de 1994. Excellente gestion et bons résultats pour les investisseurs. Très bons rendements pendant le reste des années 90, en exploitant la convergence vers la monnaie unique des pays européens
    5. Homologation internationale de nos statuts. Adaptation aux lois de finances d’Andorre, au début de l’année 1993 – à la suite de la nouvelle Constitution- ; supervision et contrôle de la Banque Centrale (INAF/Institut National Andorran de Finances) ; obtention du statut de qualified institution (QI) aux États-Unis ; supervision de l’UIF (Unité d’Intelligence Financière) et du GAFI (Groupe d’Action Financière) ; etc.
    6. 1999. Non-affectation par l’éclatement de la bulle technologique et de la Nouvelle Économie
    7. Développement progressif de l’activité, grâce à la transmission de « bouche à oreille »
    8. 2008. Leçon d’humilité pendant le déclenchement de la crise financière et la chute généralisée des marchés provoquée par la faillite de Lehman Brothers, affichant des résultats négatifs pour la gestion
    9. Investissement en développement et systèmes informatiques propres : fondamental dès le début – par exemple la création de rapports originaux conçus sous l’angle de l’investisseur, développement des meilleurs instruments de gestion et de contrôle –
    10. 2010. Obtention de la catégorie Société Financière d’Investissement, l’unique en Andorre jusqu’à présent, devenant ainsi l’un des leaders sur le marché de la gestion de patrimoines

 

POURQUOI SOMMES-NOUS DIFFÉRENTS?

fimarge

Découvrez les principes qui différencient Fimarge

NOUS NE SOMMES
PAS UNE BANQUE

no som un banc_185px

Nous vous expliquons les principales différences entre Fimarge et une banque

VALEURS CORPORATIVES
.

valeurs corporatives

Soyons intelligents, pas seulement compétents

PHILOSOPHIE DE SERVICE
.

services

Nous donnons la priorité aux besoins de nos clients avant ceux de l’entreprise. Il n’y a rien de plus simple